La Bataille du Mans au jour le jour: lundi 9 janvier 1871, les premiers affrontements

Ces affrontements ont lieu, en campagne, à Connerré, Thorigné-sur-Dué et La Belle Inutile (sur la route de Paris), à une vingtaine de km, à l’Est de la ville. La division Rousseau et une partie du 2Ie corps d’armée du général Gougeard s’opposent aux IIIe et XIIIe corps d’armée allemands.


Cavalier prussien en reconnaissance
Ernest Grenest, l’Armée de la Loire – Illustrations de Louis Bombled – Paris, 1893

Dans le sud du département, les troupes françaises tentent de résister à Chahaignes et Brives mais battent en retraite à Jupilles et au Grand-Lucé. Les combats sont également rudes à Ardenay-sur-Mérize, sous des rafales de vent. Les Français s’accrochent à la butte d’Ardenay où ils ont disposé des pièces d’artillerie et une mitrailleuse.

Toute la nuit, les affrontements sont vifs. On lutte avec acharnement, y compris à la baïonnette.


Les premiers combats, dans la campagne sarthoise sont rudes.
Ernest Grenest, l’Armée de la Loire – Illustrations de Louis Bombled – Paris, 1893

Au petit matin, les troupes françaises battent en retraite laissant des centaines de prisonniers aux mains des Prussiens.

Texte: Françoise Grenier.

Retour au sommaire.

Panneau précédent.

Panneau suivant.


Anne Baillot

I am a Professor of German Studies at Le Mans Université. My areas of research include German literature, Digital Humanities, textual scholarship and intellectual history.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search