La Bataille du Mans au jour le jour: jeudi 12 janvier 1871, les Manceaux attendent l’ennemi

Depuis quelques jours, les Manceaux s’attendent au pire, entendant les coups de fusils et les canons au loin. Ces bruits se rapprochent dangereusement.


Le vieux pont de l’Huisne
Carte postale ancienne – Archives municipales – Le Mans

Ce matin-là, la ville du Mans s’était réveillée au bruit du canon, un épais brouillard l’enveloppait et rendait la vieille cité plus triste que d’habitude.

(d’après Marcel Papin, Mémoires d’un Manceau, carnet conservé à la médiathèque Louis-Aragon, cité dans La Vie mancelle et sarthoise, n°466, décembre 2020.)

Les entrées de la ville sont fermées avec un poste de garde qui contrôle entrées et sorties. Les accès ne sont permis qu’aux officiers et soldats en permission.


Les gendarmes à pied défendaient le franchissement de l’Huisne
Ernest Grenest, l’Armée de la Loire – Illustrations de Louis Bombled – Paris, 1893

Depuis la veille, le Conseil municipal, est réuni en permanence. Le 12 janvier, conjointement avec les représentants de la garde nationale, il décide de rendre les armes. Selon certaines sources, le préfet Georges Le Chevalier a quitté la ville, le 11 janvier, après avoir rencontré le maire, Pierre Richard. Pour d’autres, il accompagne la délégation qui demande le cessez-le-feu.

En fin de journée, le maire va à la rencontre du général Von Voigt-Retz, commandant le Xe corps d’armée allemand qui s’est emparé de la ville, afin de connaître les conditions d’occupation.

Des conditions terribles, dont la population est avisée par affichage dès le lendemain. Celles-ci entrent en vigueur le 14 janvier.

Texte: Françoise Grenier.

Retour au sommaire.

Panneau précédent.

Panneau suivant.



Cite this blog post
Anne Baillot (2021, July 28). La Bataille du Mans au jour le jour: jeudi 12 janvier 1871, les Manceaux attendent l’ennemi. Guerre franco-allemande / Deutsch-Französischer Krieg 1870/71. Retrieved May 27, 2024, from https://doi.org/10.58079/pe21

Anne Baillot

I am a Professor of German Studies at Le Mans Université. My areas of research include German literature, Digital Humanities, textual scholarship and intellectual history.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search