La Bataille du Mans au jour le jour: le monument de Chanzy, une dimension nationale

Peu après la mort du général Chanzy en 1883, un comité national créé par sept sénateurs, parmi lesquels d’anciens compagnons de combat et cinq députés dont le vice-président de l’Assemblée nationale, proposent à la ville du Mans de lui ériger une statue. Ce projet suscite de vifs débats au sein du conseil municipal, essentiellement à propos de sa localisation, place des Halles (actuelle place de la République). Il est finalement voté d’une courte majorité.

Le sculpteur Gustave Crauk, Grand Prix de Rome 1851, réalise la statue en pied du général Chanzy. Onésyme-Aristide Croisy, quant à lui, conçoit les bas-reliefs pour la base du monument : des groupes de combattants symbolisant « l’attaque », « la défense », « la résistance » et « la défaite ».


Le monument de Chanzy, initialement installé place de la République
Carte postale ancienne – Archives municipales – Le Mans

Le 16 août 1885 pour l’inauguration, trois jours de fête sont prévus. Au moins 50.000 personnes, bien au-delà du seul public manceau, y assistent. Afin d’installer ce monument en bronze pour les sculptures, en pierre pour le socle, Amédée Bollée père, constructeur automobile et fondeur de cloches, est sollicité.

En février 1970, ce monument est déplacé vers la place Washington, afin de permettre de nouveaux aménagements urbains.

Le monument de Chanzy, place Washington, aujourd’hui Photo : ville du Mans – Pierre Poirrier-service Tourisme et Patrimoine Le Mans.

Texte: Françoise Grenier.

Retour au sommaire.

Panneau précédent.



Cite this blog post
Anne Baillot (2021, July 29). La Bataille du Mans au jour le jour: le monument de Chanzy, une dimension nationale. Guerre franco-allemande / Deutsch-Französischer Krieg 1870/71. Retrieved May 27, 2024, from https://doi.org/10.58079/pe28

Anne Baillot

I am a Professor of German Studies at Le Mans Université. My areas of research include German literature, Digital Humanities, textual scholarship and intellectual history.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search