Toulouse victorieuse en 1870

La délégation générale de Haute-Garonne du Souvenir Français, associée à la 30e section des Anciens des Forces Françaises en Allemagne, organise une conférence sur les combats menés par les Hauts-Garonnais lors de la guerre franco-allemande de 1870-1871. Toulouse possédait en 1870 une garnison d’artillerie, un arsenal et une cartoucherie. Deux batteries d’artilleurs sont alors constituées avec 375 personnels. Bien qu’inexpérimentées, elles déploient rapidement une compétence remarquée sous la conduite du Commandant Fourcheux-Montrond. La moitié des forts entourant la citadelle est impartie à la garnison toulousaine pendant que l’autre se voit confiée à des artilleurs venus du Haut-Rhin. Parmi les Toulousains, Firmin Pons, jeune ingénieur et futur créateur des tramways de Toulouse, rejoint Belfort sous les ordres de Denfert-Rochereau. Georges Ancely, jeune joaillier qui a donné son nom à un quartier de Toulouse, sert en qualité d’officier. Il devient par la suite un talentueux photographe, et laisse ainsi des clichés de ses compagnons d’armes. Le capitaine Mariage revient du conflit, aveugle de guerre et en partie handicapé. Avec une perte de 10% de leur effectif, subissant des pilonnages d’artillerie incessant pendant 103 jours, ils permettent par leur ténacité que Belfort puisse rester Français après la défaite. Leur retard est occulté par la Commune qui s’installe à Toulouse. En 1874, Firmin Pons fait ériger le premier monument aux morts de Toulouse dédié à la défense de Belfort, honorant les soldats Haut-Garonnais tombés au combat.

Depuis 3 ans, le comité départemental du Souvenir Français travaille sur les combats menés par les Hauts-Garonnais mobilisés pour la défense de Belfort entre novembre 1870 et le 17 février 1871. Il a ainsi identifié les principaux personnages du tableau de la Salle des Illustres représentant « Les Artilleurs toulousains à Belfort ». Sa démarche a également permis d’identifier tous les morts hauts-garonnais inhumés à Belfort dans une fosse commune.

Samedi 4 décembre à 14h15 Présentation du Pass sanitaire obligatoire. La conférence est donnée par Christophe Grudler, député européen, historien et journaliste à l’Est Républicain. Elle est précédée d’un dépôt de gerbe devant le monument des artilleurs au cimetière de Terre-Cabade à 10h30. La conférence est suivie d’une dédicace d’ouvrages.

Gratuit sur réservation par mail.

Salle du Sénéchal, 17 Rue de Rémusat, 31000 Toulouse



Cite this blog post
redaktionsteam (2021, December 2). Toulouse victorieuse en 1870. Guerre franco-allemande / Deutsch-Französischer Krieg 1870/71. Retrieved June 22, 2024, from https://doi.org/10.58079/pe69

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search